La comédie humaine

Plongé dans ce quotidien, on ne remarque rien. Je n’y ai jamais appartenu et je n’y appartiendrai jamais non plus. Comme la narratrice d’un roman, je me sens à l’écart de l’action ; j’y assiste, je l’observe, je la narre. Mes yeux suivent les mouvements de ces marionnettes humaines avec sarcasme. Comment est-ce possible que j’en…

Lire plus

Humaine, trop humaine

     Je possède un super-pouvoir. Mais il me rend extrêmement vulnérable.      Je me ressens. Je vous ressens.     Chaque émotion qui me traverse vibre d’une telle force qu’elle m’assaille. Elle m’exalte parfois, bien trop souvent elle me brise. Ce que chaque être humain ressent, je l’éprouve. Mais ce n’est pas la…

Lire plus

Complexes invisibles

J’ai des complexes mais ils sont invisibles. Personne ne pourra jamais les voir parce qu’ils sont impalpables. Parfois, je suis réservée, quelque peu discrète, sûrement trop modeste face à toutes ces personnes qui m’environnent. Je ne me sens pas méritante, pas toujours digne. Il me manque ce brin d’intelligence, cette touche de créativité, ces superbes…

Lire plus

Persévérance

    Au creux de l’oreille, une petite voix me murmure :  » Cesse de voiler ton regard et plonge en toi-même. Tu sais au fond de toi que tu le mérites, que tu n’es pas l’imposteur que tu as toujours cru être « .    Le souffle saccadé, je reprends mes esprits. Une poussée d’espoir,…

Lire plus

Eau gracile, ennemi docile

     La vie est jonchée d’aléas plutôt amères. Comme un cours d’eau, elle peut s’écouler tranquillement en suivant les traces laissées par le temps. Parfois, un obstacle s’impose à l’horizon. Mais au lieu de s’arrêter, l’eau continue encore et encore. Sa route ne se termine pas là, pas tant qu’elle ne rejoindra pas la…

Lire plus

Muette, mille fois muette

     Parfois, je me sens intruse, inadaptée. Un peu comme ce léger trait fin qui dépasse d’un cercle dessiné à la main. Celui-là même qu’on aperçoit lorsqu’on plisse les yeux, quand on se penche en avant pour l’observer attentivement. Ce trait de trop qui casse l’harmonie.      Je me dis parfois que ce…

Lire plus

Bourgeon de vie

« Sonate Clair de Lune »  [Beethoven]     Ma gorge se souvient vaguement de la suffocation de l’amour. En reste – il des miettes ? Mon cœur s’est enfermé sur lui-même et se cache, il se barricade. Les larmes coulent : il n’y a ni tristesse, ni joie. Il n’y a plus que le néant qui…

Lire plus

Amour à distance

  Les fantômes de nos baisers me hantent. Latente est la tension de nos âmes sevrées. Le soleil se lève chaque matin et avec lui, le déchirement. Toujours, un soupir s’échappe de mes lèvres comme le moyen de surmonter ton absence. Parfois, le réveil est plus difficile parce que le décompte des jours qui nous…

Lire plus